Samedi 24 août

Accueil > Programmation > Samedi 24 août

9h à 11h – 4 km en sens inverse | 150 m de dénivelé | Niveau de difficulté : facile

Balade n°1 – L’Ambialade

Plus d’info

Comptez 35mn de marche depuis le camping festivalier pour rejoindre le concert suivant :

10h – Autour du Prieuré, Ambialet

Charles Dubois (fr) – percusions au naturel

« Pic-Vert » est le projet solo de Charles Dubois, percussionniste basé à Angers. Il développe une pratique de la percussion tout-terrain et rudimentaire où se mélangent bois, peaux, cloches, ferraille et autres objets glanés. En acoustique, ce solo de batterie augmentée explore des espaces paradoxaux situés en équilibre entre textures organiques, motifs technoïdes bricolés, mouvements mécaniques et matières sonores brutes.

🎧 Bandcamp
📽 Live

Crédit photo : Ameline Vildaer

11h30 – Église Notre-Dame de la Capelle, Ambialet

Lia Kohl (us) – violoncelle célèste

Lia Kohl assemble le sacré et le profane, le banal et l’inattendu. Autour de son violoncelle planent quelques bribes de sons de radios grinçantes captés sur le vif, des nuées de paysages sonores oniriques, des fragments de synthétiseur incongrus. Une musique audacieuse et émouvante, apaisante, telle une fenêtre ouverte sur le monde, nous proposant de contempler l’univers sonore au travers d’une brume merveilleuse.

🎧 Bandcamp
📽 Live

16h – Débarcadère, Ambialet

Ava Mendoza (us) – brooklyn boogie

Ava Mendoza porte en elle tout l’héritage des musiques populaires américaines. Pour ce solo à la guitare électrique, elle invoque un blues désarticulé, qui se mue en un rock libre et rugueux. La liste de ses collaborations est impressionnante : John Zorn, William Parker, Fred Frith, The Violent Femmes, Rova Saxophone Quartet… Une conscience intuitive de l’improvisation animée par un jeu singulier, remarquable et remarqué, tout en tension, en expressivité et en énergie.

🎧 Bandcamp
📽 Live

Crédit photo : Antonio Porcar Cano

18h – Cour centrale EDF, Ambialet

Ravage (fr) – violons dingues

Ravage, c’est trois garçons dans le vent : Bastien Pelenc, Mathieu Werchowski et Anthony Laguerre. Deux violons enfiévrés par les musiques de transe, les expérimentations noise et les nouveaux rituels de l’amour et du feu rencontrent une batterie naviguant entre doom fantasmé et électroacoustique du futur. Ils dérivent ensemble tel un pulsar en roue libre, scandant des litanies déjantées pour cérémonie sans dieu ni maître.

🎧 Soundcloud

Concert en co-réalisation avec la Scène Nationale d’Albi-Tarn. Nous aurons le plaisir de retrouver Mathieu Werchowski avec Bedmakers, le 31 janvier 2025 dans le cadre de l’Albi Jazz Festival.
Crédit photo : Pierre Veyser

20h30 – Boulodrome, Ambialet

SCHNELLERTOLLERMEIER (ch) – helvètes underground

Rock bruitiste explosif, jazz minimaliste, musique savante contemporaine, la production artistique du trio lucernois Schnellertollermeier défie toute catégorisation. Imprégnées du radicalisme musical caractéristique de ces trois musiciens, leurs compositions enchaînent évasions polyrythmiques, envolées brutales, mélodies fracturées et harmonies dissonantes avec une liberté et témérité enivrantes. Une musique sans compromis, organique, puissante et profonde qui ne peut laisser indifférent.

🎧 Bandcamp
📽 Live

22h – Cour centrale EDF, Ambialet

Elastic systems (fr) – gym tonique

À mi-chemin entre chiptune, IDM, krautrock et musique expérimentale, en empruntant des sons au jeu-vidéo, au bruitage sonore et à de multiples styles musicaux, Elastic Systems explore l’interaction homme/machine avec des modules rythmiques polymorphes et une synthèse évolutive. Naissent de la synergie millimétrée d’une batterie et électronique interconnectés, des formes musicales tantôt loufoques, techniques, ludiques. À coup sûr jouissif et libératoire.

🎧 Soundcloud
📽 Live

Crédit photo : Sarah Lapin

23h – Boulodrome, Ambialet

El Khat (yem / eu) – bazar yéménite

Eyal el Wahab, charismatique leader du groupe El Khat, enfant de la diaspora yéménite, charpentier et musicien autodidacte, est passé maître dans l’art du recyclage en fabriquant ses instruments, faisant même de cette démarche une pierre angulaire de sa philosophie du minimalisme. Riffs brûlants du désert, textes militants portés par une voix mystérieuse, orgue fantomatique et mélodies arabisantes psychédéliques évoquent une patrie lointaine et inconnue, détachée d’une terre ou d’un drapeau.

🎧 Bandcamp
📽 Live

Crédit photo : Kfir Mualem

00h30-2h – Buvette, Ambialet

Pousses disques sauvages (Tarn)

L’équipe du festival sort quelques pépites de leurs discothèques pour s’ambiancer autour d’un dernier verre.

plan Ambialet